05 aprile 2020 - 07:44     Stampa    Italiano English Francais

www.angelamerici.it

«« torna / back / précédent


Les figures de sainteté
Les Venerables soeurs Elisabetta et Maddalena Girelli
Refondatrices de la Compagnie de Ste Ursule à Brescia

“Ove passano i Santi, Iddio passa con loro
e la loro carità è come celeste profumo che attrae e consola” (Elisabetta Girelli)

“Ho sentito il mio cuore acceso di zelo:
amiamo, amiamo l’Amore; facciamoci santi!” (Maddalena Girelli)


Fotografia
 
Fotografia
 
Fotografia

 

Les soeurs Elisabetta et Maddalena Girelli rétablissent à Brescia, leur ville natale, la Compagnie de Sainte Ursule, après sa suppression en 1810.
Elisabetta naît à Brescia le 26 septembre 1839 et Maddalena le 3 octobre 1838 dans une famille aisée de Brescia. Leur père se distingue dans les œuvres de bienfaisance en faveur de jeunes filles en difficultés; la mère se consacre à la famille avec «beaucoup d’ardeur”. Pour leur offrir une meilleure éducation, la formation des deux sœurs est confiée aux Vierges de Castiglione delle Stiviere où leur tante, Caterina Moro, est Prieure. Bien que dotées de caractères différents les deux sœurs sont très unies et s’estiment réciproquement dans leur cheminement spirituel. En août 1859 leur mère meurt. Retournées dans leur famille; les sœurs collaborent et se stimulent l’une l’autre à pratiquer les vertus humaines et chrétiennes. Puisqu’elles ne sont pas attirées par le mariage, leur directeur spirituel, le Père Giuseppe Chiarini (1812-1890) les adresse à l’insu l’une de l’autre, à une vie de perfection consacrée dans le monde. Elisabetta et Maddalena partagent leur idéal avec d’autres amies; elles se réunissent en groupe spontané en se donnant certaines règles, et fondent ainsi une petite communauté. Dans la recherche d’une règle de vie, elles rencontrent la “Pieuse Union des Filles de Marie Immaculé”, commencée peu auparavant par une humble citoyenne, Angela Maccagno, de Mornese Monferrato.
Pour avoir une approbation officielle elles demandent l’intervention de l’Évêque de Brescia, Monseigneur Girolamo Verzeri. Parce que la Pieuse Union avait une règle très semblable à celle de Ste Angèle, et qu’il avait déjà l’intention de faire renaître l’idéal de Sainte Angèle Mérici, l’Evêque remet aux sœurs Girelli la Règle de la Compagnie de Sainte Ursule, avec des adaptations exigées par l’époque. Le 3 juin 1866 l’Evêque déclare par décret la renaissance de la Compagnie dans le groupe des sœurs Girelli. Maddalena est élue supérieure et Elisabetta formatrice des jeunes aspirantes.
Suite à un héritage familial les sœurs Girelli reçoivent un immeuble qui avait été réaménagé et nommé “Casa Sant’Angela”; en 1867 elles achètent la petite maison près de l’Eglise Sainte Afre, là où Angèle avait vécu et où elle est décédée. La Compagnie de Ste Ursule se répand rapidement dans les paroisses du diocèse de Brescia, et en 1900, elle compte plus de 3000 membres.
Les deux sœurs furent des guides sûres, exemplaires par leur vie de prière, leur doctrine claire et leur sens pratique. Elisabetta meurt le 21 janvier 1919 et Maddalena le 7 mars 1923. Par décret du 3 juillet 1998 l’Eglise a déclaré l’héroïcité de leurs vertus.

15 gennaio 2013



Français


Translate this page