menu Saint Angele Merici Les figures de sainteté Mericienne biblioteque Ursulines dans le monde

 Italiano English Francais Empty

 


Traduire cette page avec Google
 


Résumé

Gabrielle Noel, o.s.u.

Marie de l’Incarnation a hérité du charisme de sainte Angèle sans en être consciente, peut-être, mais elle vivait selon le plan de Dieu sur elle, en lien avec l’esprit de sainte Angèle. Quand on place, l’une à côté de l’autre, la prière de sainte Angèle et celle de la Bienheureuse Marie de l’Incarnation, on constate qu’un même esprit animait ces deux femmes.
J’y retrouve alors l’expression d’une grande humilité, une révérence et une admiration pour le «Dieu très grand» qui se traduisent par une profonde adoration et un sens aigu du désir de travailler à l’avènement du royaume de Dieu.
Sainte Angèle innove une forme de vie religieuse dans le monde (l’Ordre des Ursulines) et Marie de l’Incarnation, ursuline, devient, 100 ans plus tard, la première religieuse missionnaire en Amérique. De merveilleuses grâces mystiques accompagnent le cheminement de ces deux «épouses» du Seigneur. Leur abandon dans les épreuves, leur confiance indéfectible en Dieu et leur dévouement pour le Royaume de Dieu suivent des voies semblables.
L’œuvre de Marie de l’Incarnation commencée à Québec se développe dans diverses régions du Canada et au Japon, Philippines et Pérou. Quant au charisme de virginité consacrée de sainte Angèle, son désir d’expansion du Royaume de Dieu est toujours en action dans toutes les parties du monde. N’est-ce pas une réponse à la prière apostolique de Marie de l’Incarnation qui s’exprimait ainsi: «Je fais en esprit le tour du monde pour chercher toutes les âmes rachetées du Sang très précieux de mon Divin Epoux»… Le Colloque organisé à Brescia qui célèbre le 200e anniversaire de la canonisation de sainte Angèle en est la preuve.
Monastère des Ursulines, Québec.


31 maggio 2014   0


 



A partir d’une humble racine a Brescia, l’histoire du développement de la fondation d’Angèle Merici au 17e et au 18e siècles est surprenante.

Il s’agit d’une véritable épopée dans l’histoire de l’Eglise, car en 150 ans, nous assistons à la fondation de plus de 400 foyers de vie ursuline dans ce qui est aujourd’hui la France, la Belgique et l’Europe Centrale.
Nous commencerons par examiner les faits qui illustrent cette progression remarquable. Nous nous demanderons aussi quelles furent les causes de ce dynamisme, malgré les nombreux obstacles, qui, à première vue auraient pu empêcher cette croissance rapide et étendue. Nous verrons que cette expansion est liée à l’esprit même de Sainte Angèle. Puis, nous examinerons brièvement l’évolution historique des deux grandes régions, en France et à partir des Pays-Bas Espagnols.


24 marzo 2014   0